AFFESTIM

Voici la dernière publication du bulletin de l'Association de la francophonie à propos des femmes en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (AFFESTIM). On parle de nous aux pages 13 et 14. 
ICI
Valérie Bilodeau, directrice générale de Les Scientifines fait d’ailleurs partie du conseil d’administration de l’AFFESTIM.


Voix Pop

Lors de notre expo-sciences 2016-2017, « La science pour aller plus haut », nous avons eu le privilège de recevoir la visite du journaliste Nicholas De Rosa de la Voix Pop. Voici le 
lien pour lire son article.
Parmi nos 54 filles réparties en 30 projets, plusieurs se sont particulièrement démarquées.
Voici donc la liste des gagnantes.

2e cycle:
1er prix: Ruth + Rihanna: Pollinisateur es-tu là?
2e prix: Sarra B + Emma: Le corps d’un lapin
3e prix: Jenny et Hadja: Les super voitures extraordinaires
4e prix: Muskan et Khizra: Abracadabra venez voir les arbres
 
3e cycle:
1er prix: Hsiao-Ting et Bora: Le rayon espion
2e prix: Habisa et Rayanne: Le piment, ça brûle t’es sûr?
3e prix: Prana: Un habit pour garder la vie
4e prix: Sakeenah et Jesmina: Notre ami le microbiote
 
Assiduité: Meryeme
Persévérance: Jannat
Amélioration: Emelie
Travail d’équipe: Azizah et Tatyana

L'Oréal 17 avril 2017
 

Au printemps dernier, le 17 avril, nos jeunes participantes du niveau secondaire ont eu l’occasion de faire une belle visite à l’usine L’Oréal. La compagnie L’Oréal est partenaire des Scientifines depuis quelques années.

Le personnel de L’Oréal a organisé des ateliers de sensibilisation et de vulgarisation dans ses différents départements; laboratoires de chimie, fabrication, mise en bouteille, traitement des eaux usées, etc… L’objectif était de mettre en lumière les types de métiers en science et ingénierie qui se retrouvent chez L’Oréal et de faire réaliser aux filles que la science et la technologie se retrouvent jusque dans les produits qu’elles utilisent au quotidien.

Merci beaucoup L’Oréal, la visite était une réussite et les filles l’ont beaucoup appréciée.

Une belle VIDÉO a été réalisée par L’Oréal pour cette journée!

Femmes de l'air

 

Dans le cadre de la Semaine mondiale des Femmes de l’air, Les Scientifines a participé à l’événement « Tourbillonner : 80 ans de femmes pilotes d’hélicoptère » qui a eu lieu le samedi 11 mars dernier. Le but de l’activité était de stimuler l’intérêt des filles envers le domaine de l’aviation en les y initiant d’une manière interactive. Les participantes ont eu l’occasion de rencontrer des femmes pilotes, visiter une tour de contrôle et surtout de faire un vol en aéronef ou en hélicoptère!
 

CIBL, chronique du 10 mars 2017

Brïte Pauchet passionnée de sciences et surtout excellente vulgarisatrice a parlé de nous et de notre mission sur les ondes de CIBL. Elle a expliqué qu’il y a 30 ans, des chercheuses en travail social de l'Université de Montréal ont fondé Les Scientifines afin d'aider les jeunes filles à se rendre compte de leurs capacité et à prendre confiance en elle. Chaque jour, elles apprennent à réfléchir, analyser une situation, la décortiquer, émettre des hypothèses, les tester… Bref à appliquer la méthode scientifique.
 
Merci beaucoup à Brïte d’être si impliquée depuis plusieurs années. Entre son bénévolat et son implication au sein de notre Conseil d’administration, elle a su être présente et très impliquée au sein de notre organisme.

Pour entendre la chronique c'est ICI

 

Planète F

Même en 2017, les femmes sont toujours minoritaires en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques. Est-ce que le manque de modèles féminin dans le matériel éducatif destiné aux enfants pourrait y être pour quelque chose? C’est la question que le magazine Planète F s’est posée. https://www.planetef.com/chronique/enseignement-sciences-stereotypes/
Chez les Scientifines, on ne manque pas de modèles féminins! 
 

AESTQ

Pour une idée concrète de l’impact à long terme des Scientifines sur la vie de ses participantes, nous vous invitons à lire dans le numéro thématique “Filles, Femmes, Science et Technologie”, de la revue Spectre du mois de novembre 2016, l’article de Camille Turcotte de l’AESTQ (page 20).  Mélissa Lemaire, chargée de projet, et Valérie Bilodeau, directrice générale chez Les Scientifines, y rapportent quelques constats qui sont ressortis d’une étude réalisée auprès d’anciennes participantes maintenant jeunes adultes.








Médium large

Le 20 septembre 2016, Valérie Bilodeau, directrice générale de Les Scientifines a participé à l'émission médium large à la radio de Radio-Canada. Le sujet de l'émission était : pourquoi la vulgarisation scientifique est nécessaire.


Voici le LIEN pour écouter l'émission.



 




L'oeuf ou la poule

Les Scientifines a eu de nouveau le privilège d'être invité à l'émission L'Oeuf ou la poule. L'enregistrement a eu lieu le 6 juin 2016 dans les studios de CHOC. Pour écouter l'entrevue avec Valérie Bilodeau, directrice de notre organisme, cliquez ici.




 



La mission de l'AFFESTIM consiste à regrouper des personnes physiques ou morales, dans la francophonie, intéressées à promouvoir la participation, la rétention et l'avancement des femmes dans les champs liés aux STIM (Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques).

On parle de Les Scientifines dans le bulletin de l'AFFESTIM de mai 2016 (page 13). ICI

____________________________________________________________________________________________

Les années lumière est le seul magazine radiophonique entièrement consacré à la science. Chaque semaine, différents experts s'expriment sur une vaste gamme de sujets : santé, environnement, recherche fondamentale, phénomènes sociaux, astronomie, psychologie, démographie, ressources naturelles, anthropologie, sociologie, urbanisme...


Les années lumière, un rendez-vous incontournable pour ceux qui veulent comprendre tous les aspects du monde qui nous entoure.

Cliquez ici (vers la 10e minute) pour entendre l'extrait où on parle de nous!

 




Le 18 mars 2016 a eu lieu la 5e édition du gala Les Victoires de la Bourgogne. Chaqueannée, Les Scientifines soumet la candidature de quelques-unes de ses participantes qui se sont démarquées par leur amélioration, leur créativité ou encore leur esprit communautaire. Il ne faut pas laisser passer sous silence les bons coups de nos filles!
 
Cette année, deux de nos participantes, Sohana et Saema, ont remporté un prix et nous en sommes très fières.
 
Les organisateurs du Gala ont également tenu à partager des vidéos de trois jeunes du quartier qui sont un modèle et qui font la fierté de la Bourgogne. Ahlia, une de nos anciennes participantes et employée d’été chez Les Scientifines est un de ces modèles. Bravo Ahlia!
 
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo.




 



Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
 
De la grande visite chez Les Scientifines!
 
Le 21 mars dernier, une quarantaine de jeunes filles de la Petite-Bourgogne et de Saint-Henri ont eu la chance de rencontrer une invitée de marque! Dans les locaux de l’organisme à but non lucratif Les Scientifines, où elles se retrouvent habituellement après l’école, les attendait ce jour-là Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec et députée de Saint-Henri–Sainte-Anne.
 
Les Scientifines, dont la mission est d’utiliser la science comme véhicule pour aider les jeunes filles à développer leurs compétences et ainsi contrer le décrochage scolaire, offre régulièrement des ateliers-conférences donnés par des femmes inspirantes. Des scientifiques qui viennent témoigner de leurs parcours académiques et parler de leurs métiers, afin de démystifier ces professions, et d’offrir aux jeunes filles des modèles auxquels elles peuvent s’identifier.
 
Dominique Anglade leur a d’abord raconté en partie l’histoire de sa famille, qui s’est installée à Montréal pour fuir la dictature des Duvalier en Haïti. Cette introduction a immédiatement capté l’attention du jeune public, dont la grande majorité est issue de l’immigration.
 
Diplômée de l’École polytechnique de Montréal, Mme Anglade leur a ensuite parlé de son parcours professionnel, qui s’amorça avec un poste d’ingénieure chez Proctor & Gamble. Très vite, les mains se sont levées et les questions se sont succédées sans pause!
 
À la question «Pourquoi avez-vous choisi de devenir ingénieure?», Mme la ministre a évoqué son amour pour les mathématiques et les questions scientifiques, qui est apparu très tôt chez elle. Mme Anglade a aussi expliqué aux Scientifines qu’une formation en sciences mène vers un large éventail de possibilités quant aux métiers qui peuvent par la suite être choisis. 
 
La vie politique a également suscité la curiosité chez les filles, qui tenaient à savoir ce que Mme Anglade préférait de ses fonctions de ministre. En faisant un parallèle entre les sciences et l’innovation, leur invitée leur a répondu qu’elle aimait repérer des problèmes, trouver des solutions, et surtout, qu’elle adorait travailler avec les gens, comme elle le faisait durant sa carrière d’ingénieure.
 
Après une brève expérience scientifique où toutes ont mis les mains à la pâte, Mme Anglade a conclu une dernière séance de questions avec un judicieux conseil. Le plus important, pour réussir? Trouver ce que l’on aime faire par-dessus tout, et s’y investir avec passion!
 
Toutes les membres de l’équipe Les Scientifines tiennent à remercier chaleureusement leur députée pour cette généreuse et exceptionnelle visite, qui aura sans aucun doute été très inspirante pour de nombreuses jeunes filles.
 
Pour en savoir plus…
Les Scientifines : http://www.scientifines.com
 
Contact: Valérie Bilodeau, directrice générale, (514) 938-3576,  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



 



Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
 

Des cartes de Noël avec une touche scientifique
grâce à Opal-RT Technologies et Les Scientifines
 
Opal-RT Technologiescollabore avec Les Scientifinesafin de promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes filles de milieux défavorisés, de leur permettre de développer diverses compétences et de contrer ainsi le décrochage scolaire et la pauvreté chez les femmes.
 
Par l’entremise d’un concours de dessins alliant les thématiques des sciences et de Noël, Opal-RT Technologies a fait trois heureuses gagnantes en leur offrant des cartes cadeaux d’une valeur respective de 150$, 75$ et 50$.  Ces dessins ont ensuite été repris pour produire des cartes de vœux destinées aux clients et partenaires d’Opal-RT Technologies. 
  
La compagnie informatique a aussi décidé de contribuer financièrement à l’organisme par un don de 2 500$pour son programme «Activités scientifiques pour filles». Ce programme permet annuellement à plus d’une centaine de filles des écoles De la Petite-Bourgogne et Victor-Rousselot, de bénéficier tout à fait gratuitement d’activités ludiques et stimulantes en sciences et technologie, et de soutien scolaire.  Merci à Opal-RT Technologies pour son implication et sa générosité !
 
Opal-RT Technologies réalise des systèmes de tests pour aider les ingénieurs à développer, tester et valider plus rapidement leurs prototypes.  Au fil des ans, Opal-RT s’est imposé comme chef de file mondial en simulation temps réel dans le domaine de l’électronique de puissance utilisée notamment dans les industries automobile et aérospatiale, en distribuant des systèmes de simulation et de validation puissants et ouverts qui mettent à profit les plus récentes technologies disponibles sur le marché.
Pour en savoir plus…
Les Scientifines : http://www.scientifines.com
OPAL-RT TECHNOLOGIES : http://www.opal-rt.com/fr/company/profil-corporatif-dopal-rt-technologies



 


Le 9 décembre 2015, Valérie Bilodeau, directrice chez Les Scientifines est allée parler de la mission de l'organisme à l'émission Montréalité sur la chaîne de MAtv. L'animatrice Katerine-Lune Rollet voulait traiter la question de la place des femmes dans le domaine des sciences et technologies. Voici le LIEN pour l'entrevue qui débute à environ 14 minutes.



 




Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

 

Les Scientifines en France : un savoir-faire qui voyage!

 
(Montréal, le 23 novembre 2015) - L’organisme sans but lucratif Les Scientifines, voué à la promotion des sciences auprès de jeunes filles de milieux défavorisés, est fier de partager le succès de sa première mission en France.
 
Sa directrice générale, Valérie Bilodeau, revient tout juste de Toulouse, où elle était invitée à participer au colloque « Choisir et vivre une carrière scientifique ou technique au féminin : comment et pourquoi? », tenu le 13 novembre dernier, organisé par l’Association Femmes & Sciences de France.
 
L'objectif de ce colloque : faire un état des lieux et s'interroger sur la place des femmes dans les carrières scientifiques. Les organisatrices se sont montrées très intéressées par l’expertise de Les Scientifines afin de promouvoir très tôt l'intérêt des sciences chez les jeunes filles.
 
En prenant part à une table ronde dédiée aux actions visant à inciter les filles à se tourner vers les professions scientifiques, Mme Bilodeau a ainsi pu enrichir les discussions d’un point de vue canadien, et présenter les programmes et les approches pédagogiques offerts par Les Scientifines.
 
Ces échanges ont pu, entre autres, mettre en lumière l’importance de renforcer la confiance des jeunes filles en leurs aptitudes en science, afin de contrer les stéréotypes encore associés aux sciences et aux technologies.

Cette initiative représente également la genèse d’un vaste réseau reliant Les Scientifines avec plusieurs organismes français dédiés à la vulgarisation scientifique auprès des jeunes. En rencontrant les responsables d’organisations telles la Cité des sciences et de l’industrie, Science Animation Midi Pyrénées, Les Chemins Buissonniers, Les Petits Débrouillards, et Les filles aussi, Valérie Bilodeau a tissé des liens lors de ce voyage qui seront précieux pour les jeunes mordus de science, de part et d’autre de l’Atlantique!
 
Ce voyage a été rendu possible grâce au soutien financier de la Maison pour la science en Midi-Pyrénées.
 
Les Scientifines, basé dans l’arrondissement Sud-Ouest de Montréal depuis 1987, a pour mission de contrecarrer les effets de la pauvreté auprès des jeunes filles de milieux défavorisés en les encourageant à poursuivre leurs études, par le biais, notamment, d’activités technologiques et scientifiques. Les Scientifinesoffre ces activités à plus d’une centaine de filles des écoles Petite Bourgogne et Victor-Rousselot, en plus de leur offrir une période d’aide aux devoirs durant toute l’année scolaire, des ateliers pour les camps de jour et des activités dans des bibliothèques de la grande région de Montréal. 
 
Pour en savoir plus…
Les Scientifines : http://www.scientifines.com
L’association Femmes & Sciences : http://www.femmesetsciences.fr
Maison pour la science en Midi-Pyrénées : http://www.maisons-pour-la-science.org/fr/midi-pyrenees
 
Contact : Valérie Bilodeau, directrice générale, (514) 938-3576 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 




Magnifique journée le samedi 5 septembre à l’aéroport de Lachute. Les filles qui ont participé au projet ULM Québec ont eu la chance de vivre une belle aventure de vol en ultraléger. Un grand Merci à Guillaume et Sylvie de Ulm Québec.








Lors du Festival Eurêka qui s'est tenu du 12 au 14 juin 2015, Carine Monat de l'oeuf ou la poule, l'émission de radio de vulgarisation scientifique de CHOQ a interviewé notre animatrice-intervenante Hélène ainsi que trois scientifines. Ce fut une très belle entrevue! Voici le lien pour écouter l'entrevue.






video/webm video/webm
Projet de recherche qualitative, dirigé par Jrene Rahm Ph.D. Education, professeur titulaire à l'Université de Montréal. La littératie informelle : le journal de Les Scientifines. Organisme Bénévole d'aide aux devoirs et de promotion de la science chez les jeunes filles du primaire et du secondaire. 





Capsule réalisée par le ROCLD qui s'intitule " Découvrez ce qu'un organisme communautaire de lutte au décrochage (OCLD) fait au quotidien! " voir le LIEN.